juda de surveillance dans la salle des petits déjeuner

Les batiments


Ils ont été édifiés pour s’abriter et survivre face aux agressions de la vie. Les pierres du terrain sont empilées les unes sur les autres au mortier de terre et enduites de chaux.

L’épaisseur de certains  murs extérieurs est proche d’un mètre à la base.

Les bois de charpente et linteaux ont probablement été débités sur place.

Certaines parties ont été conçues pour les animaux et d’autres pour les hommes. Une cheminée dans les pièces principales, le four à pain et le puits à proximité. Le sol en carreaux de terre cuite ou en terre battue. Quelques bougies ici et là. Le tableau est dressé. On est projeté dans une peinture de Louis Le Nain  : « la famille de paysan ». Pourquoi cette représentation plutôt qu’une autre? Les personnages n’ont pas l’air malheureux. Ils sont pauvres mais bien portants. C’est le sentiment que j’ai des personnes qui vivaient sous ces toits.

Sur les plans du cadastre Napoléonien (1830) figurent des bâtiments qui n’existent plus à présent. Sous les arbres, j’ai trouvé trace d’anciennes fondations sur le bord d’une mare au nord de la propriété. Le lieudit « Froid-vent » était alors un hameau qui habritait plusieurs familles. Parmis elles, vivaient des agriculteurs et des bûcherons dont des ‘voituriers thiérachiens’ (débardeurs).

domaine-de-frevent@nordnet.fr

Nous acceptons les Chèques-Vacances
accueil

PROJET

RESERVATION

LIEU

CONTACT

TOURISME

ACCUEIL

VOIR  NOS   HEBERGEMENTS   >

Domaine De Frévent

Offrez un BON CADEAU

Lire le blog

AU SUD-EST DE PARIS

Les loisirs

Promenade en forêt

Grimpe

Equitation


Les évènements

Festival du jazz

Fête de la moisson

Fêtes médiévales


La culture

Les châteaux

Les musées

Les villages

recommandé par les-cabanes.com